Moteur électrique : la propulsion idéale pour une annexe

29 juin 2022

Ça y est, vous avez trouvé le bateau ou le mouillage de vos rêves. Il ne vous reste plus qu’à mettre à l’eau votre annexe… et démarrer votre moteur ! Moteur thermique ou moteur électrique ? Entre fabricants historiques et nouveaux venus sur le marché, l’offre s’élargit pour proposer aujourd’hui des moteurs électriques qui révolutionnent la propulsion des petites embarcations. 

1. Réinventer la propulsion des annexes avec un moteur électrique

Connaissez-vous un seul marin qui n’ait jamais rouspété en démarrant son moteur d’annexe ? A l’unanimité, non. Alors qu’il rend de grands services aux plaisanciers, le moteur thermique reste lourd, compliqué à installer sur son annexe de bateau et souvent difficile à démarrer. 

Sans parler des contraintes liées aux énergies fossiles, toujours plus coûteuses et dont l’usage est chaque année plus restreint dans les zones maritimes protégées. Bien sûr, il vous reste les rames ou la godille traditionnelle pour les plus courageux ! Une alternative électrique pourrait bien être la solution innovante pour une plaisance éco-responsable à bord de votre annexe rigide ou pneumatique.

Moteur électrique pour naviguer sur une annexe

Crédits photos Temo ©Wind4production

2. Le moteur électrique : une alternative plus respectueuse et économique

Faire le choix de la propulsion électrique serait-il plus économique ? Et oui, même s’il est plus cher à l’achat (en moyenne de 50% pour une puissance équivalente), le moteur électrique s’amortit en moyenne en 3 à 4 ans. Une fois acheté, le coût d’une recharge est dérisoire par rapport aux tarifs actuels de l’essence. Sans parler de l’entretien annuel, qui nécessite juste un rinçage à l’eau douce et un nettoyage de quelques pièces à l’aide d’un dégrippant.   

La préservation des océans va de pair avec une navigation plus propre. Choisir un moteur électrique pour son bateau répond à cette problématique car ne libère pas de gaz d’échappement ni de traînées d’hydrocarbures dans l’eau. Une propulsion plus propre, sans parler du silence pour vous et vos voisins !  

moteur électrique Temo en utilisation dans l'eau de mer

Crédits photos Temo ©Wind4production

3. Comment concevoir des moteurs vraiment pratiques pour les annexes ?

C’est de cette idée qu’est parti Alexandre Seux, fondateur de TEMO, pour développer des propulseurs suffisamment puissants, à démarrer en un clic, légers, silencieux et faciles d’utilisation. Lancée depuis 2020, cette marque de moteurs électriques pour annexes a entièrement reconsidéré les schémas habituels des moteurs nautiques pour exploiter toute la puissance de l’électrique.  

Une question de design

Vous l’avez peut-être déjà croisé dans un port ou sur un ponton : physiquement, le moteur électrique TEMO·450 évoque plus une rame terminée par une hélice qu’un moteur traditionnel. Sa forme tubulaire innovante permet ainsi de le saisir d’une main tandis que l’autre main, libre, vous sécurise lors de vos déplacements.
Une main pour l’homme, une autre pour le bateau : ça vous rappelle quelque chose ?
 

Temo a conçu un deuxième modèle de moteur électrique hors-bord pratique et sécurisant. La morphologie compacte du moteur électrique TEMO·1000 est astucieusement pensée, avec une batterie interchangeable et la barre télescopique qui se range dans le bloc. On retient aussi le système de fixation innovant : on met le moteur en place côté intérieur du bateau et non au-dessus de l’eau, puis on le fait pivoter, en toute sécurité, pour immerger l’hélice. Finis les moteurs mal fixés qui coulent à pic ! 

L’inconvénient majeur reste sa faible possibilité d’encombrement, parfois indispensable lors de gros ravitaillements.

Crédits photos Temo ©Thomas Scotto

Une puissance et autonomie adaptées à la plaisance

Si un moteur thermique permet à une annexe de bateau de naviguer en mer ou au port, qu’en est-il de la puissance d’un moteur électrique à bord ? Le moteur TEMO·450  permet de propulser jusqu’à 3 personnes dans une petite annexe, pendant 45 minutes à pleine puissance ou jusqu’à 80 minutes en vitesse de croisière. Pour avoir un ordre d’idée, le temps moyen – fourchette haute – d’un trajet en annexe est de 15 minutes.

Votre annexe de bateau est assez lourde ou les conditions de navigation sont un peu plus difficiles ? Le TEMO·1000 gagne en puissance pour répondre aux attentes des propriétaires de petits voiliers jusqu’à 8 mètres ou d’annexes jusqu’à 3 mètres, le tout pour un poids inférieur à celui d’un moteur thermique équivalent. Voilà de quoi faciliter les trajets en annexe lors d’escales au mouillage. Ou manœuvrer aisément un petit voilier lors des entrées et sorties de port ! 

Piloter une annexe à moteur électrique est à la portée de tous

Plus la peine d’être costaud pour porter son moteur ! Le poids plume du TEMO·450 (5 kg) l’affranchit immédiatement de tous ses homologues, qu’ils soient thermiques ou électriques. La manœuvrabilité de ce moteur électrique est instinctive, à la portée de toutes et tous. 25 cm de tirant d’eau suffisent : on peut s’approcher facilement des hauts fonds et même beacher pour arriver les pieds au sec. 

Toujours plus légers, silencieux et sécurisants, les moteurs électriques présentent toutes les qualités requises pour propulser votre annexe. Coup de cœur pour TEMO dont les moteurs astucieux facilitent les trajets en annexe et les manœuvres de port des petites embarcations. Encore plus de plaisir en perspective pour les plaisanciers ! Une chose est sûre : un virage s’annonce dans la propulsion des annexes, et c’est l’électrique qui en prend la tête. 

Et pour vous, quelle est la propulsion idéale pour votre annexe de bateau ? 

Ces articles pourraient peut-être vous plaire :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.