Accueil Actualités La pêche sous-marine : ce qu’il faut savoir avant de pratiquer

La pêche sous-marine : ce qu’il faut savoir avant de pratiquer

par admin
homme entrain de nager en apnée

Sportive, ludique, la pêche sous-marine est une promenade au cœur de l’eau qui vous fera mieux connaître les mers qui nous entourent. Une activité passionnante qui ne prend pas trop de place :
on pourra même la pratiquer à bord de votre bateau.
Mais qui dit pêche dit aussi… réglementation ! Des règles strictes mais bien pensées, pour veiller autant à la sécurité du plongeur qu’à la préservation des fonds marins. Voici une liste non exhaustive des bonnes pratiques avant de plonger dans l’aventure !

La pêche sous-marine, une pêche « à armes égales »

Aussi appelée « chasse » sous-marine, cette activité consiste à capturer des poissons ou des crustacés en action de nage ou de plongée, sans usage d’équipement qui permettrait de respirer sans revenir à la surface.
Autrement dit, la pêche sous-marine se pratique exclusivement en apnée, et à la seule force des bras et des jambes.

Conditions requises pour pratiquer la pêche sous-marine :

  • Age minimum : 16 ans
  • Avoir souscrit un contrat d’assurance en responsabilité civile spécifique
  • Se déclarer auprès de la DML (Délégation à la Mer et au Littoral)

L’adhésion à une fédération sportive agréée peut faire bénéficier de l’assurance en responsabilité civile nécessaire et dispense alors de se déclarer auprès de la DML
A noter : le pêcheur sous-marin doit être en mesure de justifier son identité et de présenter cette attestation d’assurance à tout moment en cas de contrôle !

Pratiquez la pêche sous-marine en toute sécurité et préparez votre sortie

  • Signalez votre présence et celle de votre navire
  • Le pêcheur sous-marin doit indiquer sa présence à l’aide d’une bouée surmontée du pavillon rouge à croix blanche ou à diagonale blanche. Il reste à proximité immédiate de cette bouée
  • Le navire participant à une opération de plongée doit lui aussi signaler sa présence à l’aide du pavillon « Alpha » bleu et blanc

Préparez votre sortie :

  • Renseignez-vous sur les conditions météo
  • Repérez le parcours prévu sur une carte
  • Respectez les réglementations locales : les zones autorisées à la pêche sont propres à chaque territoire

Vous trouverez sur ce site de l’administration française les règles en vigueur en France ainsi que les liens vers les DML de chaque territoire.

La pêche sous-marine ne se pratique jamais seul ! Pour assurer votre sécurité et celle des autres, partez à deux ou trois plongeurs, dont au moins un dispose d’un niveau confirmé.

Protégez-vous : combinaison, gants, chaussons ou palmes sont les équipements de base. Se protéger, c’est aussi savoir s’écouter et respecter ses limites !

Le respect de la nature et des espèces

Préserver la faune du littoral : l’enjeu est de taille. Les règles de bonnes pratiques de la pêche de loisir sont donc nombreuses. Elles concernent autant les zones de pêches que les espèces et le matériel autorisés. Attention, les sanctions, fort dissuasives, peuvent aller jusqu’à 22 500 € d’amende !

  • Certaines espèces sont tout simplement interdites à la pêche en France, comme la raie brunette ou la grande patelle
  • D’autres espèces sont réglementées. C’est le cas, entre autres, de l’oursin, de la coquille Saint-Jacques ou du bar

Taille minimale (le fameux « maillage »), période de pêche limitée dans l’année, demande d’autorisation préalable, quantité restreinte, marquage (ablation de la partie inférieure de la nageoire caudale) : ces règles, à vérifier auprès de la DML concernée, sont propres à chaque espèce et à chaque territoire. Un outil de mesure accessible lors de votre pêche sous-marine est indispensable !

  • On ne pêche pas entre le coucher et le lever du soleil et l’utilisation d’une source lumineuse est proscrite

Le matériel autorisé : sauf pour la capture des crustacés, qui se fait exclusivement à la main, le pêcheur sous-marin peut disposer de certaines armes :

  • Le harpon, propulsé par un fusil ou une arbalète. Cette arme de catégorie D est interdite aux mineurs
  • Le trident, ou foëne à main, autorisé aux mineurs accompagnés

Le respect des autres pêcheurs fait aussi partie des règles de base. Bien entendu, on n’envisagera pas d’aller se servir dans les casiers ou les filets d’autres pêcheurs ! Notez aussi qu’il est interdit de pêcher à moins de 150 m de navires ou de filets de pêche balisés.

homme qui se prépare a pêcher sous l'eau

Pratiquer la pêche sous-marine sur un bateau

L’équipement étant assez peu volumineux, la chasse sous-marine peut constituer une activité passionnante à pratiquer depuis votre bateau ! Pour rester en accord avec la réglementation, veillez cependant à ne pas détenir simultanément à bord, en plus de votre matériel de pêche, les équipements suivants :

  • Des équipements respiratoires de type bouteilles, détendeurs…
  • Des propulseurs dits « scooters sous-marins »

En cas de contrôle, cela peut faire l’objet d’une verbalisation.

Et après la pêche, on passe en cuisine !
Les produits de votre pêche sont exclusivement destinés à votre consommation personnelle et à celle de votre famille. Une fois que vous aurez capturé à la sueur de votre front de magnifiques poissons et crustacés, c’est dans le classique « Cuisine à bord » de Pascal Robert qu’il vous faudra plonger !

Bonne pêche sous-marine à bord de votre bateau !

Articles liés